Chronique : The Struts transforme ton salon en dancefloor avec « Strange Days »

Habitué à faire bouger même les plus septiques en fosse, aujourd’hui le groupe s’adapte à la crise en invitant la bonne ambiance sous votre toit. Un pari difficile mais loin d’être impossible pour ces anglais ambitieux et extravagants.

Chronique: Machine Gun Kelly fait une entrée remarquée dans le Pop Punk avec « Tickets to My Downfall »

Fun, décomplexé, sincère, avec « Tickets To My Downfall » soyez prêts à assister au changement radical de cap de Machine Gun Kelly mais certainement pas à sa chute.

Chronique: un patchwork d’émotions et des genres pour The Used et leur dernier opus « Heartwork »

Heartwork, traduisez par « l’œuvre du cœur » nous livre un véritable patchwork de styles, d’humeurs et d’émotions. Cette œuvre, elle est entière et complexe, organique, instinctive, viscérale, sincère. A l’image de la complexité des sentiments et des chemins parfois hasardeux de la vie, l’opus qui peut sembler se perdre en chemin, ne sort jamais définitivement des railles. Retrouver The Used, c’est toujours un peu comme rentrer à la maison. Petite madeleine de Proust du post-hardcore, The Used a ce quelque chose de réconfortant et de familier.

Chronique: voyage en terre enchantée avec « Human. :II: Nature. » de Nightwish

Nightwish, fabuleux conteurs d’histoire magiques hors du temps nous relatent une nouvelle fois une puissante épopée musicale avec Human. :II: Nature. L’oeuvre scindée en 2 parties, une chantée et une bande sonore avec orchestre symphonique, nous emmène au cœur d’une forêt enchantée. Le thème central de cet opus comme vous l’aurez sans doute compris est donc la nature. Il nous offre ainsi une escapade psychique rafraîchissante pendant cette période de confinement imposé.

Chronique : CALM, l’escapade musicale de 5 Seconds Of Summer

Le confinement vous empêche de sortir et de profiter des beaux jours mais vous pouvez compter sur 5 Seconds Of Summer pour vous aérer l’esprit avec son tout dernier album, CALM. Attendu au tournant avec leur précédent opus, Youngblood, le groupe avait réussi à nous faire danser avec un son frais et moderne, radicalement différent,loin de l’étiquette Rock. Luke, Calum, Michael et Ashton tentent de relever de nouveau le pari tout en enclenchant la vitesse supérieure. C’est en tout cas ce qu’annonçait les premiers extraits : Teeth et Easier; deux titres au potentiel tubesque. Leurs versions revisitées soulignaient la capacité d’adaptation des garçons et annonçait l’arrivé d’un nouvel allié de force : la rythmique. Depuis No Shame, Old Me and Wildflower sont venues fleurir nos attentes mais ont également fait naître ambiguïté et impatience. C’est partie pour une écoute attendue de CALM. A vos écouteurs !

By Mike Marsland/WireImage.

Chronique : Bohemian Rhapsody, ces raisons pour lesquelles nous avons adoré le film

C’est bien la réalité, Queen a désormais son propre film, celui qu’il mérite. Parallèles, anecdotes, révélations sur le groupe… Sur le point de rafler de nombreuses récompenses dans les jours à venir, on vous dit pourquoi vous devez à tout prix voir (ou revoir) Bohemian Rhapsody. There’s a kind of magic…

Chronique découverte : Le supergroupe CrazyEightyEight sort son premier album, « Burning Alive »

CrazyEightyEight c’est la rencontre de 3 musiciens et ex-Youtubers. Dans ce supergroupe on retrouve Lauren Babic au chant (du groupe Red Handed Denial), Jarrod Alonge à la guitare et chant et Patty Walters à la basse (As It Is).