Chronique : Yungblud -Weird!

Souvenez-vous, il y a un an nous rencontrions Dominic Harrison, le nouveau phénomène anglais plus connu sous le pseudonyme Yungblud. La rockstar nous parlait alors de l’approche d’un nouvel album dont la sortie était repoussée pour perfectionnement. Weird! est aujourd’hui disponible et on comprend pourquoi l’artiste était pointilleux.

Avec cet album, Dom se met à nu pour nous présenter les différentes facettes de sa personnalité complexe. Un travail d’introspection symbolisé par de nouveaux personnages présents sur la pochette, clin d’œil du film This Is England. C’est aussi aux différents aspects de notre propre personnalité que le jeune homme s’adresse. Après tout, il l’a dit lui même : Yungblud, c’est un tout, c’est lui, son œuvre et surtout sa communauté de fans. Avec Weird! il se met à nu… Sans filtre, ni tabous. Dom partage les très sexuelles Strawberry Lipstick ou Cotton Candy avant même la sortie de l’album puis se dévoile à cœur ouvert avec God Save Me, But Don’t Drown Me Out et Mars. Pression, rejet, honte, relations toxiques… God Save Me nous mettait déjà sur le chemin d’une autre chanson poignante : Love Song (Nobody told me how to love myself so how can I love somebody else. There are no excuses. I swear I’m doing my best. = Personne ne m’a dit comment s’aimer comment pourrais-je alors aimer quelqu’un d’autre ? Je n’ai pas d’excuse. Promis, je fais de mon mieux.)

Mars nous raconte quant à elle l’histoire d’une femme trans que Dom à rencontrer sur le Warped Tour. Faire participer ses parents à l’événement et leur permettre de rencontrer sa communauté leur à permis de comprendre qu’elle était transgenre et que cela faisait partie de son identité. Dom n’est pas que solidaire de la communauté LGBTQ, il en fait partie comme il l’a confié cette semaine au magazine Attitude.

L’album garde cependant l’énergie déjantée et libératrice de Yungblud. Quelques surprises musicales vous attendent avec Charity et Teresa avec ses harmonies Queenesques mais une ambiance générale Pop Old School plane sur Weird!. Ice Cream Man et Superdeadfriends, s’incorporeraient sans problème à la bande originale d’un teen movie à la Freaky Friday, 10 Things I Hate About You ou She’s All That. Quant au featuring avec Machine Gun Kelly, Acting Like That, comme toujours, il remet d’aplomb avec son refrain Pop Punk et l’acolyte Travis Barker (Blink-182) à la batterie.

Avec Weird! Yungblud vous souhaite la bienvenue dans son freakshow tantôt touchant tantôt délirant, nous accueillant à bras ouverts dans ce petit monde étrange mais tellement réconfortant qui est le nôtre. Bienvenue à la maison.

Coups de cœur : Mars, Love Song, Ice Cream Man & Charity

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s