A la découverte de Måneskin : qui sont réellement les gagnants de l’Eurovision 2021 ?

Qui est Måneskin ?

Victoria De Angelis (basse) et Thomas Raggi (guitare) fondent Måneskin en 2015 alors qu’ils ne sont qu’au lycée. Les deux amis sont rejoints par Damiano David (chanteur) et Ethan Torchio (batteur) et ils commencent à se produire dans les rues de Rome. S’ils mettent un point d’honneur à chanter majoritairement en italien, c’est en hommage aux racines danoises de Victoria qu’ils choisissent de se nommer Måneskin (ndlr Clair de lune en danois).

En 2017, le groupe commence à faire parler de lui grâce à sa participation à X-Factor Italie. Cette visibilité soudaine leur permet de décrocher un contrat chez Sony Music et de sortir leur tout premier album en 2018, Il ballo della vita.

On retrouve sur cet opus des tubes comme Torna A Casa (qui cumule plus de 111 millions de vues sur Youtube) et Le Parole Lontane ainsi que quelques titres en anglais. Les clips révèlent alors déjà une certaine esthétique.

En début d’année, le groupe remporte le concours réputé de Sanremo et décroche par la même occasion son ticket pour le concours de l’Eurovision 2021 avec la chanson Zitti E Buoni. Si le jury européen place les quatre amis dans le haut du tableau, c’est le public conquis par leur son et attitude Rock’N Roll qui va contribuer fortement à leur victoire.

En choisissant d’envoyer Måneskin au concours de l’Eurovision, l’Italie a donc parié sur un groupe qui avait déjà fait ses preuves. Ils se sont par ailleurs déjà produits dans une salle prestigieuse de la capitale : La Cigale, en septembre 2019.

C’est le Hard Rock/ Glam Rock des années 60/70 qui fait vibrer Måneskin . Lors de leur passage à X-Factor, la formation interprète une reprise de The Struts : Kiss This. Ils joueront par ailleurs sur scène avec eux lors de leur passage à Rome. Que ce soit les tenues moulantes,brillantes et extravagantes, les talons et le maquillage, leur trinité « sex, alcohol & Rock’N Roll  » ou leur attitude sur scène, Måneskin ce n’est pas qu’une musique rétro, c’est un whole package. Comme tous les grands groupes de Rock qui ont marqué le paysage musical, ils entretiennent un goût du chic et du choc. Que ça n’en déplaise à certains…

Måneskin n’est pas sans nous rappeler un certain groupe fictif : The Relentless (de la série Paradise City). La composition du quatuor, les looks, la voix ou même les scandals… Sounds familiar.
Dans cette fiction, Remington Leith du groupe Palaye Royale prête sa voix à Andy Biersack, leader charismatique. Fun fact: le trio a exprimé son désir de tourner avec Måneskin dans un tweet il y a quelques jours. Les Italiens leur ont alors répondu qu’ils étaient partants pour cette aventure.

Rock never dies

Tenues provocantes, conférence de presse presque nu (mais vêtue de bottines à talon), champagne qui coule à flot, baisers devant les caméras … Måneskin fait parler par son bagout et son extravagance. Ils s’amusent des « qu’en-dira-t-on » et jouent avec leurs détracteurs plutôt que d’essayer d’être plus lisses et de plaire à tout le monde. Pourtant on dirait qu’ils ont bien réussi à nous séduire.

Cette image rock’n’roll rebelle et sulfureuse attise la curiosité, alimente les ragots et construit la légende. C’est le message principal que l’on retrouve dans Zitti E Buoni, la chanson qui leur a permis de gagner l’Eurovision.

« Parla la gente, purtroppo. Parla, non sa di che cosa parla. Tu portami dove sto a galla che qui mi manca l’aria. (= Les gens parlent, hélas. Ils parlent, de quoi, ils ne savent pas. Emmène-moi à la surface car ici l’air me manque). »

Ironie du sort, le chanteur est accusé de consommer de la cocaïne en direct devant la caméra quelques minutes avant leur victoire. L’accusation paraît absurde et peu réaliste. Damiano demande à être testé dès que possible à son retour en Italie afin de faire taire les mauvaises langues. Un test négatif démentira bien vite la folle rumeur. Encore une fois, les gens n’ont pas pu s’empêcher de parler et de coller une étiquette au Rock’N Roll. Zitti E Buoni n’aurait pu voir plus juste.

Cette chanson est extraite de leur nouvel album Teatro d’ira – Vol. I sur lequel on retrouve aussi la très rythmée I Wanna Be Your Slave et la très aérienne Vent’anni.

Quand on voit que les derniers Architects et Weezer ont battu tous les records cette année en débarquant dans le haut des charts anglais et que Machine Gun Kelly vient de remporter deux prix aux célèbres Billboard Music Awards avec son revirement Pop Punk , on se dit que le Rock est bien loin d’être fini. Avec un groupe comme Måneskin qui remporte le plus grand concours européen de la chanson (et Blind Channel  qui arrive en 6ème position), les preuves sont évidentes : il reste de nombreux groupes à découvrir et il y a un large public présent qui ne demande qu’à se montrer.

Les détracteurs du Rock pourront toujours essayer de lui nuire, Måneskin est bien là pour clamer haut et fort : Rock never dies. Vous avez encore des doutes ? Leurs deux albums ont rejoint hier le top 10 des albums les plus écoutés au monde sur ITunes aux côtés de P!nk, Twenty One Pilots ou encore Adèle et Olivia Rodrigo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s