Live report : Paris Jackson @ La Maroquinerie, Paris

Vous l’avez peut-être déjà entendue aux côtés de The Struts ou aperçue dans la série Disney + American Horror Stories mais connaissiez vous son univers folk poétique ? Riches en histoires personnelles, les chansons de Paris Jackson nous parlent à tout un chacun. Drôle, simple, accessible, sensible, la jeune femme s’ouvre entièrement à travers une musique d’un extrême douceur et générosité.

De passage à Paris pour la Fashion Week, la fille du King of Pop en profite pour faire un petit crochet à la Maroquinerie. Pas de promotion d’album au programme, juste un petit plaisir partager avec ses fans. La jeune femme débarque sur scène en s’empressant de nous montrer fièrement son t-shirt de Radiohead. Comme elle le dira plus tard dans la soirée, elle est comme nous tous, une passionnée de musique, une fan même parfois, une femme avec ses propres craintes, ses doutes et démons intérieurs, qui a ses moments de peine et de joie. Au-delà des beaux discours, la chanteuse se montre très proche de son publique : petite discussion avec les fans entre deux chansons (ou même pendant), regard timide mais amusé, elle n’hésite pas non plus à demander de l’aide pour être accompagnée au chant ou la validation d’un accord.

La jeune femme a sorti un EP de 3 titres en ce début d’année mais se fait très discrète sur le sujet. Elle ne jouera par ailleurs qu’un seul de ces nouveaux titres : le très personnel Breathe Again, écrit après une rupture il y a deux ans. On aurait aimé entendre en live sa cover de Fleetwood Mac Never Going Back Again mais il y a de quoi se consoler niveau reprises avec sa version d’All I Want de Kodaline et la Delicate de Damien Rice, chanson qui l’a beaucoup aidée dans sa jeunesse.

Le concert de ce soir à même presque quelques choses d’une fête entre amis, décontractée, simple, feelgood. Alors que certains fans admirent dans un silence presque total, en fond de fosse ça s’agite : on danse, on rit aux éclats. Des rires d’enfants se font entendre, ce qui a le don de mettre le sourire aux lèvres de Paris. Elle nous chante également quelques anciens titres comme Collide, Wilted or encore Bandaid. Elle partage avec nous son amour pour Manchester Orchestra avant d’enchaîner sur The Gold et I Can Feel a Hot One.

Setlist :

Collide

The Runner

Breathe Again

Delicate (Damien Rice Cover)

Yellow Bird

All I Want (Kodaline Cover)

Nantes (Beirut Cover)

Bandaid

The Gold
(Manchester Orchestra)

I Can Feel a Hot One (Manchester Orchestra Cover)

Eyelids

Wilted

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s