Set It Off reviennent enfin en Europe pour nous présenter leur album Midnight. Entre Paris, Anvers et Hambourg, que nous ont réservé les garçons ? Retour sur une tournée sold out sous le signe de la bonne humeur.

Bearings

IMG_6999IMG_7174

Un air frais de Pop Punk souffle sur le Midnight Tour part II avec le groupe canadien Bearings. Venu chercher le beau temps en Europe (et partiellement comblé de ce côté là), ils seront cependant accueillis chaleureusement par les fans de Set It Off, séduits par leur énergie débordante. A l’image d’un batteur tout sourire et d’un chanteur sur ressort, leurs titres nous donnent la pêche.

IMG_7009.jpg

On découvre ainsi la pétillante Letters Home et la plus mélodieuse Blue In The Dark. On craquera complètement pour Aforementioned et son riff de guitare mémorable. Pour Tide, un set acoustique prend place pour un instant tout en légèreté.

Le temps d’un court set, Bearings aura réussi à exposer un répertoire tout en nuance entre belle énergie live et douce mélancolie. Un groupe plein de promesses que l’on se jure de suivre de très près.

Pour découvrir davantage leur musique, on vous invite à vous tourner vers Blue in the Dark, leur premier album sorti en octobre dernier.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vukovi

IMG_7469IMG_7344.jpg

Petit ovni musical en phase d’atterrissage en fosse. Qu’on apporte une caisse dans la foule car Janine compte prendre de la hauteur et se mêler au public pour se faire entendre. Malade sur la date parisienne, elle ne pourra malheureusement pas assurer plus de 4 chansons mais des forces, elle en reprend vite.  La formation nous offre ainsi des titres tels que And He Lost His Mind, Claudia ou encore Weirdo en début de set. En tout, plus de 12 chansons sont interprétées sur la scène belge et allemande, un petit privilège rare pour une première partie et qui offre à ce groupe à l’aura si positive une excellente visibilité et un nouveau public.

IMG_5449IMG_5384

Vukovi finit totalement de nous séduire avec nos nouvelles pistes préférées en fin de set : Animal et La Di Da. Et puis, comment ne pas valider un groupe qui intitule une de ses chansons Boy George ?

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Set It Off

Life’s too short to be dancing with the devil

IMG_5632.jpg

Sit back relax and enjoy the show, Set It Off s’apprêtent enfin à monter sur scène après une longue attente (3 ans pour Paris. Ouf!). La pression monte crescendo avec un décompte de deux minutes annonçant l’approche de « Midnight » (ndlr « minuit »). Pas de citrouille ou de pantoufle de verre à l’issu de ces interminables 120 secondes mais un groupe bien décidé à vous faire passer une soirée tout aussi inoubliable et royale.

Danser seule dans sa chambre c’est sympa. Partager ses plus beaux pas de danse en fosse, c’est encore mieux. Alors pourquoi ne pas commencer le show comme il se doit au son de Lonely Dance ? Midnight s’impose déjà en maître et nous contamine à vitesse grand V avec le plus beau des virus, celui de la bonne humeur.

Si leur album précédent rayonnait d’une énergie plus Pop pleine de peps, leur dernier opus vous donne rendez-vous de l’autre côté du miroir : plus sombre, sauvage, flirtant avec le diable, Midnight signe un retour à un Rock plus agressif mais possède toujours cette rythmique endiablées et terriblement feelgood si propre à Set It Off.

Le public, 5ème membre du groupe

IMG_6237IMG_6253.jpg

La batterie redevient plus mordante sur des titres que l’on affectionne tout particulièrement comme For You For Ever ou encore Dancing With The Devil. Pour cette dernière Cody Carson accorde une confiance totale au public en marchant sur la foule avant de se laisser tomber en pleine fosse. Véritable showman charismatique, Cody lie immédiatement un lien très fort avec les fan. Il préfère s’essayer au saut de l’ange plutôt que d’accorder une dance au Diable.

Le record de bruit semble atteint en Belgique alors un deuxième saut dans le public s’improvise pour l’occasion. Si avec Midnight le groupe comptait bien se faire plaisir pour livrer une musique sincère, sa puissance n’en reste pas moins faites pour le live. A l’écoute de l’album on se voyait déjà sauter au rythme des nouveaux tubes et aujourd’hui on peut donner vie à nos envies. A voir la réaction enthousiaste des garçons, on peut dire que travail est accompli.

A bas les étiquettes

IMG_6065IMG_6109.jpgSet It Off n’oublient pas ses anciennes petites perles débordantes d’énergie telles que The Haunting et UncontainableLes chansons défilent ; Anciennes et nouvelles nous prouvent une fois de plus que Set It Off possède un son inimitable. Entre la puissance du Rock se glisse l’énergie Pop très 90 que l’on aimait tant chez nos anciens boybands préférés, des notes de Jazz envoûtantes et même du Rap. Oui, oui, vous lisez bien…

IMG_6468.jpgIMG_6452.jpgLa rapidité du Rap de Cody est impressionnante et si à bout de souffle on a du mal à suivre le rythme (ce n’est pas pour faute d’avoir essayé), la foule se prend au jeu.
Pour introduire le moment Jazz de la soirée, il partage avec nous son histoire personnelle et rend hommage à son père, décédé il y a maintenant quelques années des suites d’un cancer. Sur scène, Dan hérite de sa trompette alors que Cody emprunte un saxophone. La première chanson en son honneur s’appelle Unopened Windows. Elle nous bouleverse par son message touchant que chacun s’approprie à sa manière. Ils enchaînent ensuite avec la plus récente Upside Down qui nous offre un joli duo qui a des aires de battle de Jazz. Si le deuil laisse souvent une trace indélébile, l’enchaînement avec Upside Down nous rappelle de sourire au-delà des larmes. Un beau message qui permet à la soirée un petit moment de nostalgie mais qui ne vient en rien gâcher la fête, déjà prête à repartir de plus belle.

Un solo de batterie qui fait du bien au Rock… et à la Pop

IMG_6154IMG_6574C’est Maxx Danziger qui se charge de relancer la machine. Les garçons quittent la scène et laissent le batteur pour un solo de 5 minutes. Que ce genre d’initiative nous manque ! Le solo de batterie, grande coutume du Classic Rock s’est largement perdue au cours des années chez la plupart des groupes. Une nouvelle fois on remarque toute la dualité de Set It Off en choisissant d’interpréter exclusivement des titres Pop plutôt « mainstream » en leur donnant une nouvelle puissance Rock. Parmi ces titres, on retrouve Toxic, 7 Rings, IDOL et même Baby Shark, ne manquant pas de nous rappeler que Set It Off ne manque ni d’humour ni d’idées originales. Pour compliquer un peu les choses, Maxx finit le solo à l’aveugle, bandana sur les yeux. Quelle performance!

De l’autre côté du miroir

IMG_5876
IMG_5868.jpgLe choix de la setlist de ce soir est très intéressante et arrive à couvrir intelligemment l’ensemble de la carrière de Set If Off tout en gardant une atmosphère très Rock et dansante à l’image de leur dernier album. Un medley géant permet de finaliser le tout en plaçant quelques anciennes chansons qu’on ne se voyait pas rater comme Dream Catcher, Swan Song, I’ll Sleep When I’m Dead ou encore Forever Stuck in Our Youth tout en introduisant discrètement la plus récente No Disrespect. Le test est passé : les fans connaissent le nouvel album sur le bout des doigts.

On retrouve également avec grand plaisir d’autres anciens titres dansant comme Bleak December et Why Worry. Alors que pour le premier le public guette avec impatience le fameux pas de dance de nos NSYNC des temps modernes, pour le deuxième c’est à nous de jouer en claquant des mains en rythme. Qui ne frappe pas n’est pas fans… *PREACH*

Le rappel permet à Set If Off d’interpréter Partner In Crimes, le duo initialement chanté avec Ash Costello et la encore plus culte Wolf in Sheep’s Clothing. La scène belge ne permet pas au groupe de quitter la scène ce qui donne lieu à un moment assez drôle avec le rappel le plus rapide au monde comme s’en amuse Cody.

Le groupe qui célèbre actuellement sa première couverture à 4 sur le dernier RockSound continue son ascension en annonçant déjà une 3ème et 4ème partie à son Midnight Tour. Set It Off sera donc de retour en France au Petit Bain le 23 octobre prochain.

Peut-être pourrons-nous cette fois retrouver ces chansons que l’on aurait tant aimé entendre comme l’iconique Kill The Lights, la nouvelle cover de Blink-182 Felling This ou encore la toute nouvelle Go To Bed Angry

La péniche risque de tanguer sévèrement.

IMG_5828-3.jpgIMG_6415.jpg

Setlist:

Lonely Dance
Uncontainable
Criminal Minds
N.M.E.
Hypnotized
Killer In The Mirror
For You Forever
Unopened Windows
Upside Down
Drum Solo and Remix : You Should See Me in a Crown (Billie Eilish)/ Toxic (Britney Spears)/ 7 Rings (Ariana Grande)/ DDU-DU DDU-DU
(BLACKPINK)/ Baby Shark/ Without Me (Halsey)/ IDOL (BTS)
Dancing with the Devil
The Haunting
Dream Catcher / No Disrespect / Ancient History / Bleak December / Admit It / Miss Mysterious / I’ll Sleep When I’m Dead / Swan Song / Forever Stuck in Our Youth
Why Worry
Midnight Thoughts

Rappel :
Partners in Crime
Wolf in Sheep’s Clothing

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s