Résultat de recherche d'images pour "drapeau anglais" English Version

Deuxième interview de ce Longlive Rockfest édition 2017 et non des moindres : Pierce The Veil ! Rencontre avec la légende pop-punk Vic Fuentes. Retour sur les secrets de leur dernier album, de leur tournée avec Sum 41 et sur les origines de King For a day. Vic nous décrypte son dernier opus avant de partager avec nous ses propres mésaventures dans notre interview wtf !

ptv1Crédit photos : Chloé Bunel @ Above The Noise

Salut Vic ! Peux-tu nous raconter comment l’aventure Pierce The Veil est née ?

Eh bien, mon frère Mike, le batteur du groupe, et moi avions un autre groupe avant. On s’est séparé et on a voulu faire un nouveau son donc on a enregistré un album tous les deux. C’était le premier album de Pierce The Veil. Pour la suite, on avait besoin de former un groupe et on est tombé sur Tony et Jaime qui jouaient ensemble dans un petit groupe. On a juste décidé d’unir nos forces et on a commencé à tourner. C’étaient nos débuts. Depuis on continue simplement à sortir des albums et à faire des concerts.

Être dans le même groupe que son frère ce n’est pas un peu compliqué parfois ?

Non, au contraire je dirais que ça facilite les choses. On a grandi ensemble et on se comprend mieux. Tu sais, je pense que de bien des manières on se comprend mieux que la plupart des gens. Notre cerveau fonctionne pareil.

KING FOR A DAY

Aujourd’hui au Longlive vous êtes avec vos potes de Sleeping with Sirens, on peut s’attendre à  entendre King for a Day…

Hmmm, n’en soit pas si sûre…Peut-être qu’on la fera. Peut-être qu’on la fera pas. (Rires)

Oh, non Vic, il ne faut pas plaisanter avec ça…(Rire). Peux-tu nous dire comment cette collaboration est arrivée ?

C’est en fait les fans qui ont rendu ça possible. Ils passaient leur temps à nous tweeter pour qu’on fasse une chanson ensemble et tous les jours je recevais des « Fais quelque chose avec Kellin Quinn ! » (Imitant une voix de petite fan). Et moi je me disais « Mais c’est qui ce Kellin Quinn?! »(rire). Du coup j’ai fini par le contacter, je lui ai dit que j’avais une chanson qui s’appelait King for a Day et qu’il serait impeccable pour cette collab. Il était partant et ça l’a fait. Je pense que c’était simplement le timing parfait pour nous deux.

On peut dire que si vous vous êtes rencontrés tous les deux c’est donc un peu grâce aux fans…

Oui, c’est eux qui nous ont réunis !

CIRCLES

J’ai entendu dire que tu avais écrit Circles après les attaques du Bataclan. Pourquoi avoir écrit sur cet événement et cela t’a-t-il autan touché ?

Je pense que si ça m’a touché autant c’est car nous avions déjà joué là-bas avant. On connaît bien Paris, cette salle, et en tant que groupe quand une tragédie pareille arrive, en plein concert, avec tellement de vies touchées, ça te concerne vraiment. Ça m’a vraiment affecté. J’étais tellement triste pour les gens mais aussi tout simplement pour toute cette situation. Ça m’a brisé le cœur. Je suis habituée à chanter des chansons qui véhiculent une vraie émotion profonde, que ce soit la joie ou la tristesse. J’ai donc voulu écrire quelque chose sur Paris après ça.

L’humour reste toujours présent chez Pierce The Veil même dans les sujets les plus durs…

Tu sais, je pense que pour une chanson comme Circles, ce n’était pas facile de faire passer le message qui est celui de l’amitié dans tous ses aspects. La première chose qui m’a vraiment frappé c’est que beaucoup ce soir là étaient morts en voulant sauver leurs propres amis et c’est de ça dont traite la chanson : le fait de s’entraider dans les moments difficiles. C’est la dessus que repose le principe même de toute la vidéo: comment faire passer le message sans être trop sombre ou littéral avec la situation? Je voulais qu’à la fin de cette vidéo, quelque chose de positif ressorte.

Est-ce par rapport à cette chanson que vous avez appelé votre album “Misadventures”?

Non, c’est plutôt à cause de la façon dont l’album a été enregistré. On s’est donné très peu de temps pour le faire. On a donc fini par l’écrire un peu partout à travers le monde, dans différents studios, pays, villes pendant diverses tournées…J’ai fait un dernier voyage pour pouvoir finir les paroles. J’ai pris un vol pour Seattle, ma ville préférée, et j’y ai vécu pendant deux semaines pour finir l’écriture. Toute cette aventure ne s’est pas déroulée comme prévue mais c’était nécessaire pour finir l’album. C’était une pure mésaventure ! (Rire)

FLORAL AND FADING

Vous avez un autre clip totalement barré issu de votre dernier album, je parle bien sûr de Floral ans Fading ! Quel est l’histoire derrière ce délire ?

L’idée première était de raconter l’origine du mosh pit. A quel moment et où la première personne s’est mise à pousser quelqu’un et s’est dit « Tiens c’est marrant ça ! » ? Au début on en était vraiment là puis on en est venu à se dire « pourquoi ne pas réinventer ce que le rock a de plus légendaires comme les briquets dans les airs ou le crowd surfing? » On voulait simplement réinventer tout ça. C’était le concept général tout en restant dans les années 60 et 70.

Et alors, qu’est-ce que ça fait d’avoir les cheveux courts pour cette vidéo ?

(Rire) C’était génial !

Sais-tu déjà la direction que va prendre votre prochain album ?

Non, je ne pense pas qu’on le sache vraiment avant de nous poser avec nos guitares et qu’on commence à faire les imbéciles.(rire)

Et après ça ?

La suite c’est surtout finir notre tournée européenne puis rentrer chez nous. Le prochain truc vraiment excitant qui arrive est la tournée US/Canada avec Rise Against qui est un groupe avec lequel je veux jouer depuis que je suis jeune. C’est un rêve qui devient réalité. Je suis très excité !

Vous étiez il y a peu en tournée avec Sum 41, comment était-ce ?

C’était super sympa ! J’ai toujours aimé apprendre des personnes qui ont toujours fait ça. Il y a toujours quelque chose à apprendre. Ils font certainement partis de ceux qui font les meilleurs shows actuellement, ils savent vraiment faire du rock’n’roll et Deryck est un super leader. C’était donc super cool de pourvoir les regarder faire.

Et il y a quelques jours vous étiez au Download Festival français et partagiez la scène avec Blink-182 et Linkin Park…

C’était génial ! J’ai vraiment passé un bon moment. J’ai entendu dire qu’il y avait encore de monde cette année, que le festival commencé à être bien connu et c’était super sympa ! Les gens se sont éclatés, ils devenaient fous…Mark Hoppus (ndrl Blink) nous a regardé joué depuis la scène. Il était là : » Ne foirez pas! » (rire). C’était un jour très excitant. Très sympa.

Vous prévoyez déjà de revenir en France ?

Pas maintenant mais on va essayer. On adorerait remettre ça au moins une fois avant de se mettre sur le prochain album. Ça serait génial. On verra ça.

ptvban

 

Le pire tour que t’aient joué les membres de ton groupe…

On aime bien prendre des trucs dans le bus et les déplacer, genre mettre dans nos couchettes des bonbons ou autres choses. Puis parfois tu les retrouves deux jours plus tard dans ton sac…(rire)

Le cadeau de fan le plus étrange …

Ce n’est pas un cadeau bizarre mais un des plus cool était une bouteille de Tabasco que j’ai là avec moi. Ouai, j’aime beaucoup le Tabasco…

Ton pire souvenir de tournée…

Je pense que c’est tout simplement n’importe quel moment à partir duquel l’un de nous est confronté à la perte d’un membre de sa famille ou quand quelque chose de tragique arrive tout simplement chez lui. Ce sont vraiment les pires moments.

La dernière blague pourrie que tu es entendu…

Que dit une olive quand elle roule de la table ? Je pars ! (= I leave/Olive) (Rire)

Ta pire phrase de drague…

Papa est rentré ? Je l’aime bien celle-là. (Rire)

La chose la plus dégoûtante que tu aies mangé ?

Sans doute le Black Pudding. C’est vraiment dégueulasse.

Une mésaventure culturelle en France ?

Oh une fois en France, j’ai vraiment énervé quelqu’un à cause de la barrière de la langue. J’ai fais une blague et c’est tombé à plat. Elle a cru que je l’insultais alors que pas du tout ! J’étais genre « Oh je suis tellement désolé… »

Bon plus de mésaventure pour toi ce soir car tu vas bientôt monter sur scène. As-tu un dernier message pour tes fans français ?

Je pense vraiment que nos fans français représentent beaucoup pour nous. Ils sont toujours là, quelque part dans nos esprits quand on chante Circles. On vous revoit bientôt et merci d’acheter nos albums !

REVIVEZ LE CONCERT DE PIERCE THE VEIL A LYON JUST ICI.

ptv1

Un commentaire sur « Pierce The Veil : The Misadventure interview (FR) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s