Ils n’étaient pas revenus chez nous depuis 2011, Good Charlotte étaient cette semaine au Bataclan avec leurs potes d’Issues, State Champs et Sleeping With Sirens. Un programme chargé en chansons et en émotions !

« Ils existent toujours? » est sans aucun doute la phrase à laquelle vous avez dû trop faire face ces derniers jours et sincèrement on voudrait crier haut et fort : Good Charlotte is not dead !

Good Charlotte a marqué le rock des années 2000 de bien des façons avec des titres comme The Anthem, Predictable ou encore I Just Wanna Live maist le groupe ne compte pas s’arrêter d’aussitôt. Si les garçons ont mis des années avant de se décider vraiment à revenir, ils ont finalement trouvé le chemin qu’ils voulaient emprunter. Après avoir tenté l’expérience en duo Madden Brothers, les jumeaux Madden se lancent dans la production artistique avec MDDN. Ils signent leur grand retour l’année dernière avec Youth Authority, un album audacieusement plus jeune et résolument pop punk. Ce soir, ils sont de retour dans la salle mythique du Bataclan.
Grand groupe, grande salle, le moment s’annonce fort en émotion…Let’s go, nous sommes prêts (enfin presque) !

ISSUES

is

La soirée s’annonce longue et mouvementée avec trois premières parties bien aimées du public français mais peu présentes sur la scène française. C’est tout d’abord à Issues de se jeter à l’eau et l’accueil est triomphal. Il faut dire que Good Charlotte fait les choses biens en choisissant précieusement ses guests dans ses frères de cœur au même univers musical. Résultat, dans la fosse se côtoient les t-shirts et hoodies de State Champs, the Issues, Sleeping With Sirens et de GC. Ce soir beaucoup sont venus voir un show au-delà d’un simple groupe, bien que mythique. Le son d’Issues est puissant, la basse ronronne, la batterie est énergique, les découvrir en live est une véritable bonne surprise. Si la qualité de son est déjà au rendez-vous sur album, sur scène brillent leurs véritables points forts : bonne rythmique, puissance vocale et énergie indéniable. De Mad At Myself à la plus récente COMA, nous en avons pris plein les oreilles et leur son résonne encore un peu dans nos tripes. Nous avons pris goût à Issues et croyez-moi, nous n’allons pas les lâcher comme ça.

STATE CHAMPS

s

Vient ensuite le son enthousiasmant de State Champs. Ils avaient mis le feu à la Boule Noire en février dernier et ce soir, ils vont remettre ça. Au programme, 8 chansons que l’on attendait tant comme All You Have in History et Secrets mais également des plus anciennes comme Elevated ou la petite dernière, Slow Down. Le groupe ne s’éternisera pas sur scène mais il faut dire que le planning de ce soir est chargé et le groupe assure efficacement son set dans la bonne humeur, leur grande spécialité. Ils motivent les troupes dès les premiers beats en arrivant à créer pogos, circle pits et surf crowding à chaque chanson. La foule commence à se comprimer et on comprend bien vite que tenir en fosse durant Good Charlotte ne sera pas de tout repos. Va, on dormira mieux demain…

SLEEPING WITH SIRENS

sw

On monte en niveau et en pression avant l’arrivée des Good Charlotte avec les tant attendus Sleeping With Sirens (leur deuxième scène parisienne en…9 ans). Alors que le groupe s’est fait une petite notoriété en Amérique sur la scène post-hardcore, ici les garçons sont plus que discrets. Le W se déploie en fond de scène, le ton est donné et Kellin, Justin, Jack, Nick et Gabe arrivent sur leur tube If You Can’t Hang. Nous n’aurions pas pu espérer de setlist plus belle avec un temps aussi imparti. On retrouve du culte avec If I’m James Dean, You’re Audrey Hepburn et Do It Now, Remember It Later mais aussi un peu du dernier album avec Go, Go, Go et We Like It Loud.

On remonte également sur Feel, qui bien qu’étant l’album le plus « bâclé » du groupe contient deux merveilleuses pépites qui nous sont jouées ce soir : notre favorite, Congratulations et Here We Go qui amènera Kellin dans la fosse. Les garçons ont le sourire aux lèvres, tout à fait ravis de voir autant de soutient en France et surpris de voir leurs chansons aussi bien reprises, comme le confirmera un peu plus tard Gabe (ndrl le batteur) sur Twitter. Petite surprise de Kellin qui nous offre son incontournable beatbox de Mario pour le petit moment geekos de la soirée. La voix est juste et haute, le beat lourd et rapide, le groupe aimant et sympathique, ce qui aura le mérite de délier les mauvaises langues.

GOOD CHARLOTTE

g

Arrive ENFIN ceux pour qui nous sommes tous réunis ce soir, Good Charlotte.
21h30, c’est partie pour une session culte ! Si beaucoup de groupe commence leur set sur de la nouveauté, Good Charlotte, à l’instar de SWS, commencent par le début de leur histoire avec The Anthem, le hit du groupe ! C’est la folie, la foule se presse, les pogos démarrent et c’est partie pour le doux enfer des front rows. GC le savent, ils sont attendus depuis bien longtemps ici alors hors de question de rayer le passé. C’est donc une setlist très nostalgique qu’ils nous réservent. Les garçons ont peut être pris de l’âge mais le style reste, la maîtrise se peaufine. Magnifique surprise d’entendre en live My Bloody Valentine enchaînée de Girls & Boys ! On tape fort dans le culte encore une fois avec ce titre phare de la scène pop punk des années 2000.

Du très bon et dark The Chronicles of Life and Death subsistent ses hymnes emblématiques Predictable et I Just Wanna Live qui résonne tout particulièrement aujourd’hui en ces lieux du Bataclan. Nous sommes ici pour célébrer la musique et GC savent comment s’y prendre. Comme le dit la chanson « Je me fiche de ce qui pourrait m’arriver, je veux simplement vivre ».

Si pour notre part, nous aurions aimé retrouver d’autres titres de notre album fétiche, on se réjouit de découvrir sur scène des titres phares comme The River et notre adorée piste dansante Dance Floor Anthem. 

Dans un registre totalement différent, Hold On vient nous bouleverser avec son message plein d’espoir. Côté nouveauté, le groupe ne jouera que deux titres : Life Changes et Makeshift Love, les deux gros singles de Youth Authority. On regrettera Keep Swingin’, le dernier extrait de l’album dont le clip vient tout juste de sortir en duo avec Kellin Quinn, présent ce soir. Kellin s’amuse d’ailleurs à camper les arrières de la scène pendant une majeure partie des chansons, l’occasion de parler et plaisanter avec les fans VIP.  Le groupe finit sur un gros coup et comme nous l’attendions, sur Lifestyle of The Rich and Famous qui s’avère sans doute être avec The Anthem les hymnes de Good Charlotte.

Le groupe n’aura pas déçu et aura vu juste en donnant aux fans ce qu’ils attendaient : des hits ! Good Charlotte n’étaient pas ici pour promouvoir son dernier opus mais bien pour rendre visite à leurs vieux amis français. La musique avant le fric. Ils sont sympas ces GC quand même… Bon, on s’accordera à dire que la setlist s’enchaîne assez vite (allant jusqu’à enchaîner directement le rappel) mais le groupe n’a pas failli à sa réputation de showmen. Joyeuse nostalgie que de revivre ces chansons cultes sur scène ! AMEN.
On remerciera le groupe également pour son choix de premières parties cohérent et de qualité car même si pour certains l’attente paraissait un peu longue, ce soir ce n’était pas qu’une simple représentation mais une véritable réunion entre potes. Cheers !

Setlist

 

The Anthem
The Story of My Old Man
My Bloody Valentine
Girls & Boys
Riot Girl
Life Changes
Predictable
Hold On
Makeshift Love
Little Things
The Young and the Hopeless
The River
Dance Floor Anthem
I Just Wanna Live
Lifestyles of the Rich & Famous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires sur « Live report : Good Charlotte, un retour émouvant au Bataclan ! (ft. Sleeping With Sirens, State Champs & Issues) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s