En 2015, All Time Low nous avait livré un show épatant au Bataclan. Le groupe était de retour à Paris pour notre plus grand plaisir ! L’occasion de revivre des titres cultes et de s’immerger dans leur nouvel univers… Let’s go !

C’est SWMRS, groupe produit par le chanteur de Green Day Billie Joe Armstrong (ndrl son fils Joey est batteur du groupe) qui accompagne All Time Low sur ces dates de la tournée euro. Une belle proposition qui nous permet de découvrir ce jeune groupe ambitieux dont l’univers est fortement influencé par un son punk-rock rétro et par le mouvement grunge des années 90. Cole Becker, chanteur du groupe, met un point d’honneur à s’exprimer ce soir exclusivement en français, une belle initiative étonnante.

All Time Low débarque sur scène avec son excellent Kicking & Screaming issu de leur avant dernier album, Future Hearts. Jack accroche ses plus beaux soutifs à son micro et n’en finira pas ce soir d’agrandir sa collection. On retrouve bien là l’humour et la décontraction d’All Time Low et on adore ! Nous repartons ensuite pour des titres incontournables tels que WeightlessSomething’s Gotta Give ou encore Kids in The Dark.

Nous sommes ravis de retrouver Guts, seule rescapée de leur 4ème opus Dirty Work et la plus récente Cinderblock Garden.

Alex s’approprie la scène pour le petit moment émotion de la soirée avec Therapy et Missing You, deux titres soutenus fortement par un public investi. Retour en force avec la nouvelle Last Young Renegade qui se prête plutôt bien au live et retrouve ici un regain d’énergie par rapport à la version studio. Nos deux coups de cœur catchy s’enchaînent sur la fin du premier set avec A Love Like War et Backseat Serenade. Difficile de leur dire au revoir juste après ça. Surtout que le groupe revient avec les tubesques et dynamisants Lost In Stereo et Dear Maria, Count Me In qui font plonger Alex et Jack dans le public pour un final rock’n roll.

Le concert de ce soir ne nous a montré que brièvement le tournant nouveau qu’All Time Low est en train de prendre mais le résultat semble plus positif que jamais. Pour ceux qui craignaient de perdre l’identité du groupe, nous pouvons vous assurer que l’énergie est assez commune aux titres des deux derniers albums. Les fans de la première heures déploreront peut-être des titres plus anciens mais dans l’ensemble le voyage dans le temps à travers les différents opus a été assez bien assuré ce soir afin de nous préparer doucement à la transition. Que l’évolution du groupe plaise ou non, ce qui est certain c’est qu’All Time Low n’a rien perdu de sa splendeur.

Setlist 

Kicking & Screaming
Weightless
Somewhere in Neverland

Cinderblock Garden
Canals
Something’s Gotta Give
Kids in the Dark
Dirty Laundry
Guts
Therapy
Missing You
Last Young Renegade
A Love Like War
Backseat Serenade
Take Cover

Rappel :

Lost in Stereo
Dear Maria, Count Me In

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s