En pleine promotion de leur premier single TLM, le groupe Aliife nous a accordé une interview exclusive. Dorélie, Kyyron, Bkey et Aphy nous dévoilent la vision qu’ils ont de la musique et nous ouvrent les portes de leur univers détonnant.

Un brin de K-pop, beaucoup de bonne humeur et surtout une identité propre riche de sa mixité, partez à la rencontre d’Aliife.

Pouvez-vous vous présenter individuellement?

Aphy : Moi, c’est Murphy, mon nom de scène c’est Aphy. Je suis chanteur, également danseur.
Bkey : Je suis Brandon, connu sous le nom Bkey, leader vocal, danseur…
Kyyron : Kyyron, rappeur leader vocal.
Dorélie : Dorélie,alias Dorélie de mon vrai nom, et je suis la voix féminine des Aliife.

Racontez nous un peu votre histoire. Comment vous êtes-vous rencontrés. Comment est né Aliife? 

Kyyron : A la base, tous les quatre, nous étions sous le même label. On était en formation chez Hope Nation. Le label voulait monter un groupe. Murphy et moi, on s’est un peu concertés. Il m’a présenté la K-Pop. Après Brandon et Dorélie sont arrivés par la suite. C’est comme ça que le groupe c’est tout naturellement créé.

Comment définissez-vous votre musique?

Bkey : On est assez diversifié. On touche à pas mal de styles. Dorélie est plutôt Soul, Pop, RnB. Moi aussi : RnB, Hip Hop, Soul…Quelque chose de plus urbain. Murphy ça sera plus ce qui est K-Pop, variété. Kyyron, c’est plus Rap. On a vraiment des styles divers, un répertoire éclectique.

Quels sont les artistes qui, plus jeune, vous ont donné le goût de la musique?

Aphy : On a des inspirations clairement différentes.
Bkey : Depuis tout petit je pense que nous c’est Willy Denzey… (rires)
Kyyron : Non mais moi aussi. D’un coup il a représenté notre communauté. (rires) Même si j’aimais pas vraiment le RnB. Je me suis dit « Ah ouai, il est là. Il est bien en place… ».
Bkey : On s’est dit s’il peut le faire alors peut être que nous aussi…
Aphy : Après pour moi il y a eu les artistes coréens qui sont arrivés comme Big Bang mais aussi Michael Jackson, bien sûr.
Bkey : Il y a beaucoup d’artistes qui touchent le RnB. Pour moi, plus pop c’était Michael Jackson. Il y a eu aussi des artistes comme Brian Mcknight et les Boys II Men et actuellement je dirais Justin Bieber et Chris Brown.
Kyyron : Pour ma part c’est plus urbain, plus du Rap. En ce moment, j’écoute beaucoup le dernier Drake.
Dorélie : Je me suis inspirée de chanteuses à voix comme Céline Dion et Whitney Houston. Pour la modernité, je me suis inspirée de Beyoncé. Dans la culture musicale asiatique, j’aime beaucoup CL.

On vous qualifie de groupe de K-pop cependant vous avez réellement fait preuve d’originalité en chantant en français. Peut-on donc dire que vous avez créé le concept de F-pop? Si oui, qu’est-ce qui vous différencie de la pop dite française?

Kyyron : Pour dire vrai, on se revendique pas K-pop. Certes, on aime la K-pop mais on fait pas réellement de la K-pop.
Dorélie : C’est plus les internautes qui nous mette cette étiquette.
Kyyron : C’est plus notre inspiration qui est K-pop, l’image que l’on renvoie. Après c’est pas parce qu’on aime quelque chose qu’on va se prétendre quelque chose. En tout cas, on aime visuellement ce que fait la K-pop, après se revendiquer F-pop… Disons qu’on fait de la pop française issue de milieux différents, c’est tout.
Aphy : Et on ne se revendique surtout pas comme précurseur de la F-pop en France.

Quels sont les artistes K-pop qui vous inspirent?

Aphy : Winner, Big bang, Exo… Vraiment les artistes du moment.

Votre dernier clip  TLM  a atteint plus de 800 000 vues sur YouTube et passe désormais sur D17. Vous attendiez-vous à une effervescence pareille?

Dorélie : Non…
Tous : Oui!! (rires)
Kyyron : Oui et non. Oui car c’est quand même notre but final. Non car c’est vraiment dur de réussir aujourd’hui et on ne pensait pas que ça allait prendre autant et aussi rapidement, surtout en France.
Dorélie :  Les gens nous donnent vraiment la force. Ils nous portent, vraiment. Ils parlent de nous, commentent, que ce soit de bonnes ou de mauvaises critiques, ils donnent leur avis.
Kyyron : Parfois ils changent même d’avis ! On a vraiment l’occasion de pas mal communiquer ensemble. Certaines fois, ils ont une image pré-construite et en communiquant, en percevant qui on est en tant que personne, ils viennent à changer d’avis et ça, c’est vraiment cool.

Etes-vous investis dans le processus de production de vos chansons ?

Dorélie : Personnellement j’aime beaucoup écrire mais Kyyron écrit lui-même ses parties rap. Brandon lui est plus dans la compo.
Aphy : Je fais plus ce qui est instrumental. Un peu de guitare aussi.

Des projets à venir pour Aliife ?

Dorélie : On sera présent à la Korea Day le 26 juin à Lyon et on vous prépare un album ! Il faudra attendre un petit peu, c’est pas pour tout de suite mais ça arrive.
Aphy : On est en pleine recherche de titres.
Kyyron : On a en a déjà pas mal…
Aphy : Ils sont pré-préparés. (rires)
Kyyron : Après savoir ce qu’on va sortir en premier…
Aphy : On recherche les textes, la mélodie c’est presque en finition. On est vraiment en pleine recherche du second single qui sortira très prochainement.

L’album rêvé pour vous il ressemblerait à quoi?

Dorélie : Je dirais beaucoup de mixité. C’est ce qui nous qualifie.
Bkey : Un album qui touche un peu tous les univers et tout le monde.
Kyyron : Que les gens soient réceptifs aussi, c’est très important, et qu’on arrive à rester vrai. On veut garder notre âme collective, ne pas être formater et se retrouver à faire une musique que l’on n’aimerait pas.
Aphy : Que cela vienne de nous.

Des envies de collaborations sur cet album?

Dorélie : Bien évidemment avec des artistes coréens.
Kyyron : On as déjà des noms mais… c’est en négociation. On ne peut pas vous dire tout de suite. (rires)

Pour finir, un petit mot pour vos fans, les Njoy? 

Dorélie : Merci à tous ceux qui nous suivent tous les jours.
Bkey : Ils nous donnent la force. C’est grâce à eux qu’on continue.
Aphy : Ça nous fait plaisir de communiquer quotidiennement avec eux. On se sent vraiment aimé, suivi… Il y en a qui sont vraiment fidèles, et ça c’est super. (rires) Ils sont super marrants. Ils nous écrivent des petits messages drôles.
Kyyron : Ça égaie la vie !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s