Live Report : Songe d’une nuit à l’Olympia avec Pomme – 14/09/2021

Nous y sommes, enfin de retour dans nos salles de concert préférées baignant dans une énergie que seule le live arrive à générer. Pomme nous offre une petite parenthèse enchantée, douce et poétique à l’Olympia pour trois soirées affichant sold out.

Terrenoire

Ce duo composé des frères Raphaël et Théo Herrerias, formé en 2017, explore avec leur album Les Forces Contraires la complexité de l’âme humaine, le quotidien tantôt comique, tantôt étouffant. Le deuil, les racines et le sexe, entre poésie et paroles osées, Terrenoire nous conte son histoire avec une douce mélancolie dansante. Les garçons nous chantent Ca Va Aller, titre qu’ils ont réenregistré l’année dernière avec Pomme pour l’occasion de la date à l’Olympia.

Pomme

On vient écouter Claire Pommet (de son véritable nom) avec attention comme on viendrait écouter un barde qui transpose nos maux en épopée musicale. A travers Les Failles, l’artiste explore des sujets profonds et sérieux comme l’anxiété, l’insomnie ou le deuil. Songe d’une nuit d’été, magique, apaisant, l’enchanteresse des mots nous berce de ses mélodies réconfortantes ; pour reprendre son vocabulaire : « tel un bon gros câlin ». Entre chaque morceau de Pomme, c’est Claire qui se découvre un peu plus, un petit bout de femme drôle et pétillante. Les présentations se font plus mystérieuses. Derrière un rideau, sous son capuchon étoilé, la chanteuse nous accueille avec Anxiété. L’arrangement musical du titre donne des allures irréelles à la chanson, elle semble nous cueillir en plein rêve. La mystérieuse maîtresse de cérémonie nous accueille dans son monde onirique.

Elle partage avec nous histoires personnelles, souvenirs d’enfance et anecdotes culturelles. Pour nous raconter ses histoires qui sont aussi les nôtres, elle s’accompagne à la guitare, à l’autoharpe et autres instruments électroniques. Retour en enfance avec des covers qui lui tiennent à cœur comme Désenchantée de Mylène Farmer d’une pureté troublante et Itsumo Nandodemo, extrait du générique du film Le Voyage de Chihiro. Si on fond encore plus pour la version à l’autoharpe de cette dernière, ce soir, la guitare acoustique fait tout à fait le job et nous sommes au spectacle, comme des enfants bien sages.

Le temps passe vite en si bonne compagnie. Après un duo avec son amie Pi Ja Ma sur la reprise de L’Amitié de Françoise Hardy, A Perte de Vue et On Brûlera accompagnent sa dernière révérence. Pomme, émue de fouler les planches mythiques de la scène de l’Olympia pour trois soirs de suite et d’être accueillie aussi chaleureusement, repart le sourire aux lèvres et la larme à l’œil… et ce n’est pas la seule.

Setlist :

Anxiété
Je sais pas danser
Les cours d’eau
Pourquoi la mort te fait peur
Désenchantée (Mylène Farmer cover)
Les oiseaux
Saphir
De quoi te plaire
Les séquoias
La Lumière
Itsumo Nandodemo (extrait du générique du film Le Voyage de Chihiro
Ceux qui rêvent
Grandiose
Soleil soleil
Une minute
L’Amitié (Françoise Hardy cover, avec Pi Ja Ma)
A perte de vue
On brûlera

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s