Retrograde, extrait du nouvel opus de Silverstein sorti le 14 juillet dernier, nous dévoilait un rock méchamment puissant. Est-ce que l’album tient la route ?

sil

Le groupe canadien débarquait dans les années 2000 avec un son post-hardcore qui envoyait déjà plutôt pas mal.
Alors que la scène émo s’était doucement effacée avec la séparation de My Chemical Romance (sans jamais totalement disparaître), le mouvement revient aujourd’hui fort de nouvelles affluences et Silverstein semble en tirer un certain profit.

Ce mois-ci, le groupe sortait son nouvel album, Dead Reflection, dont le titre nous laissait perplexe.
Devons-nous comprendre que cette œuvre est un reflet du passé ou annonce-t-elle la mort d’une identité ?  Où en est-on du son Silverstein ?

Last Looks, véritable bombe, nous explose à la figure. Plus agressif que leur dernier album sorti en 2015, I Am Alive In Everything I Touch, cet album est clairement plus énervé. Le groupe commence donc avec l’un des morceaux les plus puissants de l’album.
Pouvons-nous parler de choix judicieux ?
Pas si sûre, si les fans de metalcore seront ravis beaucoup risque de se braquer suite à un début d’album brouillon.

S’arrêter là serait cependant une erreur car même s’il ne s’agit sans doute pas du meilleur Silverstein, cet album nous offre quelques magnifiques pépites pleines de nuances et de sonorités intéressantes.

Notre premier coup de cœur donne selon nous le véritable coup d’envoi de cette oeuvre et il s’agit de Lost Positives. Beaucoup plus travaillée à notre sens, la mélodie dramatique et planante prend aux tripes. C’est sans doute l’air qui nous restera le plus en tête à la fin de cette écoute. Une chanson que les fans aimeront vivre en live.

Arrive ensuite Ghost, autre très bonne surprise de l’album.
Catchy, elle est cependant plus dans la retenue contrairement à un début d’album qui déborde un peu trop de démonstration de puissance vocale.

On retrouve tout de même des sonorités communes à l’album précédent avec des titres comme Aquamarine. Elle fait partie de ces chansons « trêves » de l’album.
Comme l’œil du cyclone, le groupe se pose un peu avant le retour de la tempête à l’image de Mirror Box et Secret Safe.

Cet album est un petit bijou que l’on vous conseille d’écouter plusieurs fois avant d’en comprendre toutes les nuances. Les garçons ont travaillé dur sur les musiques et textes et cela s’entend.
Découvrez l’album dans toutes ses subtilités pour l’apprécier à sa juste valeur.

Nous vous conseillons d’écouter en priorité Lost Positives, Ghost et Whiplash qui nous rappellent avec nostalgie le Silverstein des années My Heroine.
Si tout reste une question de goût entre post-hardcore assez agressif et pop-punk plus catchy, la qualité rock de cet album est indéniable et certaines pistes viennent déjà rejoindre notre playlist.

Un commentaire sur « Chronique : Dead Reflection de Silverstein, le cri qui vient du cœur ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s