Dark, dramatique, atypique, Creeper c’est ce petit groupe anglais que personne n’a vu venir et pourtant…Leur premier album est enfin sorti la semaine dernière après plus de 3 ans d’attente. Verdict ?

Découvert sur la scène du Koko l’année dernière en première partie du charismatique Andy Black (aka Andy Biersack de Black Veil Brides), Above The Noise a totalement accroché au rock gothique puissant et théâtral de Creeper.

Creeper vous accueille dans son antre dès les premières notes de piano de Black Rain, un extrait que l’on écoute en boucle depuis sa sortie. Jusque-là, nous maîtrisons déjà assez bien. Puis arrive le nouveau titre Posion Pen qui emprunte un chemin plus Pop Punk pour un son résolument plus énervé et pêchu. On imagine parfaitement ce morceau en festival, comme au Vans Warped Tour 2017, événement auquel le groupe participera cet été. Room 309, (ndlr un peu plus loin dans l’album) nous réserve le même esprit. Suzanne reste dans cette énergie Pop-Punk énervée à laquelle on rallie un refrain dark rétro. Le son de Creeper est fortement forgé par ses influences musicales telles qu’AFI et Misfits. Véritable coup de cœur pour Hiding With Boys (dont nous connaissons déjà la puissance acoustique) avec son son mélodieux, presque berçant, et son refrain puissant qui nous transporte avec lui. On retrouve parfois chez Creeper la résonance presque mystique et glam de My Chemical Romance comme sur la fin de Down Below. Dans un style tout autre, Crickets est la chanson qu’on s’imagine écouter autour d’un feu de camp. On apprécie fortement d’y entendre la douce voix d’Hannah, autre voix du groupe. On retrouve doucement du rythme sur Darling pour arriver en force sur Winona Forever. L’album se termine sur I Choose To Live  et on se quitte ainsi comme on a commencé, sur des notes de piano puis le titre s’envole sur une fin à la Black Parade avec ses cœurs mélodieux.

La musique de Creeper réveille en nous notre côté sombre et dramatique mais sans jamais frôlé le ridicule. Alors que tout dans le design rétro, du logo à la couverture d’album en passant par le merch, semble sévèrement stéréotypé le Punk Goth de Creeper, l’oeuvre musicale est quant à elle d’une assez belle qualité et promet une belle suite au groupe. Eternity In Your Arms nous propose un son dark jouissif qui joue assez bien sur le double tableau énergie/ mélancolie. On adorera la puissance des cœurs, la beauté du piano et la touche féminine au chant avec Hannah. Coups de cœur pour Black Rain, Hiding With Boys, Down Below et Crickets.

Le groupe sera en concert au Backstage BTM le 14 avril prochain. Il serait dommage de manquer les débuts de ce groupe qui bientôt deviendra incontournable !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s