Vous connaissiez Jamie Campbell Bower le comédien ( Twilight, The Mortal Instruments, Sweeney Todd…), découvrez le en chanteur Punk charismatique de Counterfeit avec Together We Are Stronger, un premier album qui promet beaucoup !

Counterfeit est peut-être un groupe jeune mais il maîtrise déjà tout comme un grand. Rien d’étonnant quand on sait que l’amour de la musique est une affaire de famille chez les Bower (ndrl la mère est music manager et le père travail pour la marque Gibson). Il nous dévoilait ses talents de chanteur il y a quelques années en solo et on découvrait étonnamment une voix Folk & Blues mature à la Bob Dylan. Ajoutez à ça un beau répertoire rock rétro et vous aurez les bonnes bases pour former un groupe prometteur. C’est ainsi que Counterfeit est né en 2015.

On retrouve Tristan et Sam (le frère de Jamie) à la guitare, Roland à la basse et Jimmy à la batterie. Cela va faire un an que le groupe nous tease avec des morceaux Punk puissants qui sonnent comme ce bon rock rétro et authentique que l’on n’entend que désormais trop peu de nos jours. Le premier morceau à sortir est Letter To The Lost qui sera le titre de clôture de ce premier album sorti il y a enfin quelques jours !

On nous dévoilait deux titres il y a un an par le biais de clip black & white, entre studios et scène et puis silence radio avant le spoile le mois dernier sur une grande partie de leurs morceaux. On retrouve dès les premières minutes de l’album l’ambiance rétro et l’authenticité rock underground british. Tout commence avec les riffs de guitare surexcitées et le déchaînement de la batterie sur Washed Out. Ce titre a tout d’un tube Punk comme on les aime tant. Il vous restera en tête et vous ne vous en plaindrez pas.

Une fois mis dans l’ambiance, les garçons enchaînent avec tout autant de puissance le titre For The Thrill Of It. Le groupe mise gros sur la section rythmique et il faut dire que Roland et Jimmy maîtrisent parfaitement leur son. Les back voices des refrains rajoutent une certaine force à ce morceau que l’on imagine déjà très bien en live. Rajoutez à ça un solo de guitare endiablé. Ce début d’album ne nous laisse pas vraiment de répit et la recette semble plus au moins toujours la même dans la construction des morceaux. C’est dans le même esprit que l’on retrouve la chanson qui donne le titre de cet album, Together We Are Strong. La voix de Jamie qui semble parfois sortir d’outre-tombe confère une ambiance dark jouissive. As Yet Untitled met l’instrumental en avant dès les premières notes. Ce début d’album résonne comme une réelle démonstration artistique et le groupe s’en sort brillamment. Romeo et You Can’t Rely viennent boucler un début d’album somme toute un peu répétitif mais reposant sur des bases fortement agréables. Le groupe voit cependant juste en décidant de changer au bon moment de direction pour se diriger vers des titres à l’âme un peu plus indépendante.

On retrouve ainsi le mélodieux Lost Everything à la résonance bien plus particulière grâce au son du violon. On n’abandonne cependant pas quelques petites poussées de cris et les cœurs puissants. Addiction et son rythme effréné font repartir la machine avant le sensuel Enough. On nous emmène en enregistrement studio pour le dernier morceau de cet album au son de la guitare que l’on branche à l’ampli avec Letter To The Lost. Plus pausée, plus intimiste et plus percutante, de par sa sincérité et son authenticité, cette chanson nous emplit d’une belle nostalgie rock’n’roll british concluant brillamment un premier opus qui, n’ayons pas peur de le dire, a terriblement de la gueule !

On craquera davantage sur Washed Out, As Yet Untitled, Lost Evrything et Letter To The Lost qui à elles seules forment la palette complète du talent de Counterfeit et dépeint justement leur univers. On ressent d’ailleurs fortement dans cet album la patte de Thomas Mitchener, producteur de Frank Carter & The Rattlesnakes et c’est tant mieux !

Le groupe se lance dans une tournée européenne dès le 24 mars jusqu’à fin avril. Malheureusement la France n’est pas au programme pour le moment, ce qui est bien dommage. On reste cependant à l’écoute pour de nouvelles annonces. Allez, on y croit…

Tracklist

  1. Washed Out
  2. For The Thrill Of It
  3. Close To Your Chest
  4. As Yet Untitled
  5. Romeo
  6. You Can’t Rely
  7. Lost Everything
  8. Addiction
  9. Enough
  10. Letters To The Lost

count

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s