Ce mardi, The Wonder Years était en concert au Backstage By The Mill entouré des très bons Tiny Moving Parts et de Trash Boat ! Retour sur une soirée mouvementée.

Tiny Moving Parts

Tiny Moving Parts ouvre les festivités et la foule est très vite réceptive au son emo / math rock de ce trio efficace. C’est un accueil chaleureux que le public réserve à ces premières parties à l’énergie rock indéniable. Ça chante, danse, l’atmosphère est électrisante ! On découvre en live plusieurs morceaux de leur dernier album Celebrate avec Common Cold, Birdhouse ou encore Headache.

Trash Boat

C’est ensuite au tour de la pop punk des british de Trash Boat de nous livrer une prestation révoltée, un brin plus débridée que celle de Tiny Moving Parts. Le groupe domine la scène avec aplomb et c’est avec plaisir que nous naviguons entre anciens titres phares des EPs et nouveautés de leur premier et unique album Nothing I Write You Can Change What You’ve Been Through. Le groupe respire la joie de vivre et sent bon la révolte punk. On appréciera entre autres Strangers et Eleven.

The Wonder Years

The Wonder Years débarque sur scène avec Local Man Ruins Everything et enchaîne les morceaux de ces dernières années comme Cigarettes & Saints,  Cardinals et Thanks For The Ride. Dan nous avoue être malade mais nous promet de donner le meilleur de lui même et c’est ce qu’il fit ! Le groupe 100% investi dans sa prestation nous livre des morceaux en toute authenticité et avec force. La foule se laisse même aller au crowd surfing allant jusqu’à se lancer de la scène au plus grand plaisir du groupe. On aura un coup de cœur pour There, There qui commence en douceur pour ensuite vous prendre aux tripes. Le groupe finira en beauté sur Passing Through A Screen Door avant d’entamer l’ultime Came Out Swinging, titre de 2011 dont les premiers riffs de guitare promet des adieux mouvementés.

The Wonder Years tient à remercier ses fans de leur présence ironisant sur leur concert de 2013 à la Maroquinerie. Cette fois la foule a doublé de volume et Dan ne manque pas de le dire avec reconnaissance, invitant le public à venir deux fois plus accompagné la prochaine fois. Le groupe a donc hâte de revenir chez nous pour un show encore plus fou. Serrez-vous de la partie ? To be continued…

Setlist

Local Man Ruins Everything
I Don’t Like Who I Was Then
Washington Square Park
Dismantling Summer
Cigarettes & Saints
Brothers &
Cardianals
A Song For The Ride
Don’t Let Me Cave In
The Devil in My Bloodstream
Palm Reader
Passing Through A Screen Door
Carry Out Swinging

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s