Mardi 24 janvier le groupe de rock britannique The Temperance Movement retournait le Divan du Monde. Retour sur une soirée mémorable!

Si vous écoutez Oui FM, vous connaissez déjà sans doute leur titre White Bear. The Temperance Movement nous propose un rock anthologique comme seules les années 70-80 savaient nous offrir. Entre Led Zepplin et The Black Crowes, le son de ces 5 anglais a de quoi marquer l’histoire de la musique. Les Stones ont par ailleurs flairé leur talent en les embarquant en 2014 dans leur tournée européenne.

The Temperance Movement nous gâte avec une tournée française de 12 dates (sold out à Paris) et c’est à cette occasion que nous les avons rencontrés!

Au programme ? Un concert événement et une interview en compagnie de Phil Campbell, chanteur charismatique du groupe, et Nick Fyffe, ex-bassiste du groupe Jamiroquai (à venir bientôt sur le site).

La voix puissante rock de Phil nous rappelle indéniablement le talent de Robert Plant et de Brian Johnson, son petit déhanché frénétique celui de Jagger. On ne sait si la salle conviviale joue un rôle dans cette affaire mais on aurait presque l’impression d’avoir été propulsés dans les années 70 à Londres à la découverte d’un groupe qui bientôt laissera sa trace. L’authenticité rock est puissante sur scène et fait plaisir à entendre.

Tout commence ce soir avec Do the Revelation, chanson issue du dernier album pour sa version Spotify. On lève ensuite nos verres à Three Bulliets. On retrouvre parmi la setlist la bien connue White Bear et nous sommes heureux de retrouver nos coups de cœur du dernier opus, Modern Massacre et Get Yourself Free. Quel bonheur d’entendre au piano notre titre préféré du premier album, Only Friend.

Si le groupe amorce son départ avec des titres à l’énergie rock indéniable comme Get Yourself Free et Take It Back, le rappel se fait en douceur avec Pleasant Peace et Lovers and Fighters. Le show se conclut avec Battle Lines, dernier extrait de White Bear.

Entendre en live The Temperance Movement permet d’apprécier toutes les nuances musicales que l’on peut retrouver dans ce son qui leur est propre. La country, la soul et le rock’n’roll vivent plus que jamais à travers la performance live de ces chansons que l’on aimait déjà tant. L’énergie est belle et puissante, la force du rock vintage est plus que présente. Il est agréable de voir que le grand rock existe encore.

Espérons que le temps des icônes rock ne soit pas révolu pour que The Temperance Movement se fasse une place car on peut vous confirmer qu’il en a les capacités.

Setlist
Do the Revelation
Three Bulliets
Keep a Little Love
White Bear
Only Friend
Hope I’m Not Losing my Mind
Sun & Moon
Sludge
Ain’t No Telling
Pride
Time Won’t Leave
Modern Massacre
Magnify
Get Yourself Free
Take It Back

Rappel
Pleasant Peace
Lovers and Fighters
Battle Lines

 

 

2 commentaires sur « Live report : The Temperance Movement ressuscite le grand rock! (Photos) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s