Cette semaine sortait le quatrième  album studio de la Queen Gaga. A des milliers de kilomètres de son univers habituel, Stefani Joanne Angelina Germanotta tombe le masque et laisse dernière elle la mother monster. Pari risqué mais réussi ?

Joanne, c’est le nom du dernière opus de Lady Gaga, mais c’est également le deuxième prénom de l’artiste. Un choix judicieux qui annonce clairement l’ambiance de l’album : on quitte ici le personnage de Gaga pour partir à la rencontre de la personne. Mise à nue, c’est un album plus mature et personnel que la chanteuse a voulu nous présenter. On quitte radicalement la pop extravagante et provocatrice pour un son plus rétro. La chanteuse donne de la voix et tente de dépoussiérer la country. Malheureusement ce qui pourrait passer pour un son oldschool avec plus de peps arrive tout juste à être démodé.

Lady Gaga étant connue pour son côté décalé et avant-gardiste arrive ici à être assez fade et on avoue s’ennuyer un peu sur certains morceaux.

La chanteuse qui possède une voix de diva aurait-elle cherchée à faire ses preuves au-delà du star-système et des clichés de la pop ? Sans doute. Lady Gaga est avant tout une artiste fan de soul et de blues qui a connu un début de carrière non des plus simples. Son personnage extravagant l’a propulsée en haut des charts et placée bien au chaud dans nos cœurs.

On retrouve tout de même quelques très bons titres dans cet album comme A-YO et Perfect Illusion qui nous possèdent corps et âme. Côté mélodies, Dancin’ In Circles et Sinner’s Prayers sont plutôt satisfaisantes.

On sent tout de même l’investissement personnel de la star qui nous émeut au plus haut point avec son dernier morceau, Angel Down, titre hommage à Trayvon Martin, parti trop tôt et symbole du Black Lives Matter.

Si vous souhaitez découvrir la femme derrière le personnage alors on vous conseille d’écouter cet album mais ne vous attendez aucunement à une révolution musicale. On s’imagine parfaitement cet opus lors d’une tournée intimiste, ces titres prendraient alors sens et s’apprécieraient à leur juste valeur.

Un commentaire sur « Chronique : « Joanne »de Lady Gaga, un album plus personnel qui laisse dubitatif? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s