C’était la folie hier à l’Olympia ! La cause ? The 1975, le groupe qui affole les charts anglais, était ce jeudi 31 mars sur Paris pour nous faire danser avec leur son pop-rock acidulé ! On vous raconte LA soirée événement !

Nous attendions avec impatience d’entendre sur scène leur nouvel album, I Like It When You Sleep, For You Are So Beautiful Yet So Unaware Of It, un de nos gros coup de cœur de ce début 2016 !

20H, arrive sur scène la première partie, The Japanese House ! Un vent de fraîcheur pop-rock-électro souffle sur l’Olympia. Leur son futuriste et planant nous fait patienter agréablement jusqu’à l’arrivée de The 1975 et du tant attendu Matthew Healy.

Pas de musique entre les sets mais un son lointain se fait entendre, telle la résonance interminable d’un son de corde de guitare. Alors que certains pensent avoir un bourdonnement dans les oreilles, le son augmente progressivement pendant 30 minutes et la lumière baisse très progressivement. Une demie heure assez stressante qui ne cesse de faire monter la pression chez les fans assez jeunes et féminines. Il n’empêchera qu’il n’a nullement besoin d’être une ado pour succomber à ce petit piège angoissant qui fait monter l’ambiance et au charme de la musique de The 1975. Quel génie ! Matty sait jouer avec ses fans!

Le noir complet est enfin tombé, le son ce fait assourdissant, la fumée envahissante, il est temps pour les garçons de faire leur entrée et ils commencent forts avec le fameux titre Love Me ! Le planché de la fosse tremble déjà sous les pas de danse du public! Evidemment Matty fait le show ! Un verre à la main, le déhanché facile et le pas chancelant faisant de l’ombre au célèbre chaloupé de Jack Sparrow, Matty, frais comme la rosée (ou presque), donne son spectacle habituel ! Un jeu qu’il maîtrise à la perfection et que les fans réclament. Nous sommes au spectacle !

La scène et ses jeux de lumière nous plongent dans l’ambiance, on se croirait presque dans une boîte de nuit dans les années 80/90. Ici on ne pogote pas, on danse ! Le groupe nous sert une setlist de pure beauté entre premier et dernier albums. On se déchaîne sur The Sound, on verse la larmichette sur Robbers, on fait les chœurs presque religieusement sur If I Believe You et on chante Girls à pleine voix.

Le groupe revient sur les atrocités qui ont eu lieu à Bruxelles (ndrl il y était la veille pour un concert). Blasé par ce qu’il se passe dans notre monde actuellement, Matty exprime rapidement un simple dégoût qu’il souhaite combattre avec un peu de musique et beaucoup d’amour. Il nous fait ainsi une déclaration en chanson avec le titre Paris, qu’il nous dédie ce soir!

Petite déception pour The City qui ne figure pas dans la setlist ce soir. Elle est cependant remplacée par Sex qui vient conclure le show à la façon The 1975 ! Quoi de plus naturel que de finir sur Sex quand on commence sur Love Me ?

Un show brillant, mené par un groupe intelligent ! Le leader Matty, charismatique, donne au public ce qu’il attend et vit pleinement chaque minute sur scène. Alors que le côté peut être too much pourrait nuire à la qualité du show, pas du tout ! La qualité est au rendez-vous et on se sent bien accueilli ! Le reste du groupe, plus effacé, a également assuré toute la soirée en sachant rester dans l’ombre.

Le groupe ne chôme pas puisqu’il est directement reparti pour le reste de sa tournée euro. S’enchaînera la tournée US et les festivals d’été ! Ugh, on leur souhaite bien du courage !

Sinon, on vous revoit quand les gars ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s